Partagez avec vos amis

Le diocèse d’Obala pleure toujours la disparition de l’homme d’église. Jusqu’à ce jour, le vide du pasteur dans l’esprit des chrétiens de la zone n’a pas encore été comblé.

La disparition de l’évêque a été signalée le 31 mai 2017, le jour que le malheur a voulu que l’Abbé François-Xavier Ayissi de la paroisse de Balamba, dans le diocèse de Bafia fasse la découverte de sa voiture immatriculée CE9503V sur le pont de la Sanaga. Alors que, Mgr Benoit Bala avait quitté sa résidence du diocèse de Bafia la veille (30 mai), sans alerter ses collaborateurs. L’évêque ne reviendra plus jamais.

Le quotidien La Nouvelle Expression paru ce 3 juin 2019 rapporte que, jamais un décès n’a fait couler autant d’encres et de salives. Il a secoué jusqu’au sommet de l’Etat.

Une enquête avait été ouverte, mais les résultats de l’enquête semblent n’avoir convaincu que les enquêteurs eux même et le gouvernement. La version du suicide du patron du diocèse de Bafia avait été brandie par les enquêteurs. Une version très vite épousée par le gouvernement. Mais, la Conférence Episcopale Nationale du Cameroun (CENC) soutenait l’hypothèse de l’assassinat. «Depuis lors, une guerre s’est ouverte entre la CENC et l’Etat du Cameroun», renseigne le journal. «Depuis quand le Cameroun décore des gens qui se sont suicidés?», avaient demandez les nonnes, au ministre de la Justice Garde des Sceaux, Laurent Esso, représentant personnel du Chef de l’Etat à ces obsèques.

Deux ans après, l’énigme subsiste toujours. D’ailleurs, les déclarations de Mgr Joseph Akonga, Vicaire général à l’archidiocèse de Yaoundé, restent neuves dans les cerveaux des fidèles de Mgr Benoît Bala. Ce dernier, célébrant principal de la messe dite ce jour, dans la cathédrale Notre Dame de Yaoundé, avait dit: «Jean Marie ne pouvait pas se noyer… il était un excellent nageur», note notre confrère.

Le diocèse de Bafia reste toujours orphelin, en attendant le successeur du Berger de Bafia disparu. Un successeur que le Vatican tarde à désigner.

Source: Cameroon-info.net

Téléchargez notre application Android
Partagez avec vos amis

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here