Partagez avec vos amis

Au lendemain de l’humiliation sans précédent que Paul Biya vient de vivre à Genève, le département d’Etat américain au travers d’une bulletin de renseignements introduit ce jour renseigne que les manifestations hostiles au President camerounais en Suisse ne sont que la face visible de l’Iceberg. Celles ci ne doivent en réalité leur réussite que grâce à quelques personnalités du regime Biya dont les actes contribuent à discréditer son image au plan international aujourd’hui.

Ils sont 03 qui au sein de ce gouvernement dont l’incompétence patentée , l’extrême bouffonnerie et la cupidité ont largement contribué au résultat catastrophique de Genève hier pour l’image du pays.

D’abord Paul ATANGA NJI de son vrai nom Pierre ATANGA NJI. Ce renégat est resté un pur bandit dans l’âme. C’est lui qui il y a quelques semaines est allé en France avec une mallette d’argent rencontrer quelques opposants de ce côté aux fins de corruption. Selon des sources bien introduites, il aurait rencontré quelques anciens membres de la B.A.S à qui il a remis quelques enveloppes et quelques désoeuvrés que vous avez reconnu dans certains directs sur Facebook ces derniers temps rappelant leurs états de services et désireuses d’autres strapontins. Ces farfelus personnages auraient promis à Atanga Nji qu’ils empecheraient toute manifestation en Suisse et qu’il n’y aurait rien.Atanga Nji rassuré par ce discours d ‘ imposteurs et apres avoir gardé une bonne partie de cet argent dans ses comptes en Europe a donc fait un rapport à la présidence de la République du Cameroun pour dire que tout était désormais sous controle et que le President pouvait désormais se déplacer en toute sécurité. Le résultat comme tout le monde l’a vu à Genève est sans appels. Paul Biya du haut de sa fenêtre qui lui sert de chambre d’hôtel à L’inter continental a compris qu’il a ete envoyé à la mort.

Le second responsable est un certain MAXIME EKO EKO.Patron de la DGRE au Cameroun, c’est lui qui a la charge de s’occuper du renseignement stratégique à l’intérieur comme à l’extérieur du pays.Occupé à entretenir ses nombreuses affaires et ses nombreux chantiers, ce corrompu est devenu plus un homme d’affaire qu’un homme en tenue. Chaque fois qu’il se souvient de ce pourquoi il a ete nommé à la tête des services de renseignement, il s’enferme dans son bureau et apres avoir passé quelques coups de fils à ses amis qui jouent pour lui le rôle d’honorables correspondant, il pond des bulletins de renseignements totalement ridicules et aux antipodes de la réalité n’exprimant en rien la réalité. La preuve étant qu’ils n’ont pas vu venir ce qui s’est passé à Genève hier.Ils ont plutôt contribué à rassurer le Président par des bulletins de mensonges pour lui dire que tout est sous contrôle. Quelle incompétence!

Le troisième responsable n’est autre que le Ministre delegué à la justice, JEAN DE DIEU MOMO ou le bouffon de service.Voici un gros tas de lard qui a passé son temps à contacter quelques fanfarons se décrétant etre des patriotes sur les reseaux sociaux pour leur dire que le Gouvernement les accompagnaient dans leur entreprises ridicule. Il ira un jour jusqu’à recevoir une association dite de patriote dans son bureau avec à la tête une dame devergondée en mal de reconnaissance avec lesquels ils se lanceront dans un Facebook live appelant au Génocide et encourageant le tribalisme. Ce que ce bouffon de Ministre est loin de savoir c’est que cette video realisée dans son bureau fait partie des pieces à convictions detenues en ce moment au département d’Etat. On le voit tout ventru , ruisselant de sueur et se vantant de son strapontin ridicule tenant un verre de vin blanc et affirmant sans embarges qu’on peut tuer tout le monde dans le Nord ouest et le Sud Ouest tant que lui le bouffon mange à Yaoundé. On en est à se demander comment le Cameroun a pu meriter un tel ministre en 2019. Le farfelu n’a pas mesuré la portée du discours de haine et de genocide qu’il entretien au quotidien sur les reseaux sociaux. Mais il comprendra bientôt.

Dans la chaine de conséquences directes de ce qui vient de se passer à Genève, en voilà les principaux responsables. Paul Biya s’il a encore une petite dignité devrait tirer toutes les conséquences dans les prochains jours dès son retour.

Encore une fois et on ne le dira jamais assez, les nombreuses crises qui regnent en ce moment au Cameroun ne trouveront solution que par un véritable dialogue inclusif. Il faut désormais y travailler dés à présent pour trouver aussi bien des acteurs informels que non informels afin de tisser des contacts et des alliances voire des compromis pour y aller. Trop c’est C’est trop , trop de sang, trop de mort .
Cette crise s’ arrêtera avec un vrai dialogue inclusif ou ne s’arrêtera jamais.

En attendant , le combat continue , et fait quoi, fait quoi, nous vaincrons
Le diable a la montre, mais Dieu a le temps

Téléchargez notre application Android
Partagez avec vos amis

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here