Partagez avec vos amis

Le gouverneur du Nord-Ouest, Adolphe Lele Lafrique, affirme que les auteurs du meurtre violent d’un enseignant à Bamenda seront traduits en justice.

Dans un communiqué publié le 22 mai dernier, le gouverneur a également déclaré que des enquêtes avaient été ouvertes pour retrouver les restes de M. Wountai Vondou Olivier, décapité par des séparatistes, et dont la tête avait été déposée à Mobil Nkwen Bamenda le mardi 21 mai.

Il a adressé, au nom du Président Paul Biya et du Ministre de l’enseignement secondaire, ses condoléances à la famille du défunt, tout en appelant les habitants de la région du Nord-Ouest à éviter la peur et à collaborer plus que jamais avec les autorités administratives et les forces de sécurité pour dénoncer les suspects et auteurs de ses actes.

Pour lui, les auteurs tentent de faire échouer le processus de paix engagé par le Gouvernement pour apporter une solution durable à la crise sociopolitique actuelle.

La panique s’est emparée des hommes d’affaires et des passants à Nkwen, lorsque la tête de Wontai Vondou Olivier, a été déposée dans la rue dans un sac. Les auteurs ont ensuite procédé à des tirs de coups de feu entrainant la panique dans toute la ville.

Une vidéo filmée par ses assassins a été diffusée sur les médias sociaux, où il lutte en vain pour mendier sa vie. Dans la vidéo, la victime a été torturée et a subi des blessures, ses tortionnaires disent au gouvernement provisoire d’Ambazonian qu’ils ont attrapé l’espion et vont lui couper la tête et le jeter à Nkwen. Toute tentative de la victime de plaider et de s’expliquer était futile. Il a été pris par erreur pour un soldat de l’armée camerounaise.

M. Wountai, 31 ans, indiquait qu’il venait de Guider et était enseignant à GBHS Nitop, mais en raison d’attaques constantes dans l’école, il a été fermé et il a déménagé à GBHS Ntamulung et Bamendankwe, tous à Bamenda, où il enseigne l’histoire et la géographie.

Source: camerounweb.com/cameroon-infos.net

Téléchargez notre application Android
Partagez avec vos amis

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here