Partagez avec vos amis

Dans cette dernière, les lions expliquent les raisons qui les ont poussés à adopter cette attitude de défiance envers la tutelle, observée ces dernières 24 heures.

Apres plusieurs heures de négociations avec le président de la Fédération Camerounaise de Football, Seidou Mbombo Njoya et le ministre des Sports et de l’Education physique Narcisse Mouelle Kombi, les lions ont finalement décidé de se rendre en Egypte pour disputer la Coupe d’Afrique des Nations 2019. Ils on quitté le Cameroun ce vendredi 21 juin 2019, à 15h et 35 minutes en compagnie du Ministre des Sports, de représentants du gouvernement et des responsables de la Fédération Camerounaise de Football.

Mais, ne vous y trompez pas ! Ce dénouement heureux, est loin d’être le signe d’un aplanissement de tous les désaccords financiers qui ont poussés les lions a boycotté le départ pour l’Egypte prévu ce jeudi 20 juin 2019. Le problème reste tout entier, et il se dessine à travers la lettre signés par la quasi totalité des joueurs de l’équipe nationale et laissée à l‘attention du peuple camerounais.

De ce manifeste, il ressort que Choupo Moting et ses 22 coéquipiers n’ont pas reçu les 40 millions de prime qu’ils exigeaient avant de se rendre au pays des pharaons. Que le Ministère des Sports et de l’Education physique leur a proposé une rallonge de 5 millions sur les 20 millions qu’il leur a proposé au départ, payable après leur premier match dans la compétition. Que l’ensemble des 23 joueurs a décliné cette proposition, car selon ces derniers, elle ne correspond pas à l’esprit des problèmes qu’ils ont posés.

Pour finir, les lions ont tenu à expliquer au peuple camerounais les raisons qui ont motivées leur attitude de défiance envers la tutelle. «Nous prenons la route de l’Egypte ce vendredi, nous voulons rassurer le peuple camerounais que nous nous à la CAN 2019, avec la détermination de donner le meilleur de nous-mêmes et de faire rayonner le football camerounais. Nous Nous consacrerons uniquement à notre devoir. Il est évident que beaucoup de choses doivent changer et c’est la raison pour laquelle nous avons pris une position forte ces derniers jours.

De génération en génération nous faisons l’objet des mêmes problèmes. Il est temps d’adopter une méthode plus professionnelle qui respecte les sportifs et les gardent motivés à jouer pour le Cameroun»

Source: cameroon-info.net

Téléchargez notre application Android
Partagez avec vos amis

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here