Partagez avec vos amis

C’était les 31 juillet et 1er août 2019. Le chef d’état-major des armées, René Claude Meka, a effectué une visite de travail dans la région de l’Est les 31 juillet et 1er août dernier. C’était dans le cadre d’une mission de contrôle opérationnelle dans cette région. Le quotidien Le Messager du 5 août 2019 rapporte que, malgré la maîtrise relative de l’afflux des réfugiés que la région de l’Est accueille depuis 2013, il y a souvent des accrochages dans certains camps de réfugiés.

Aussi, «la proximité de la région de l’Est avec la République Centrafricaine a toujours été jalonnée des prises d’otages avec demandes de rançons, du trafic d’armes de tout calibre et du phénomène de coupeurs de routes… Les bandes armées centrafricaines n’hésitent pas souvent à s’introduire sur notre territoire pour commettre des forfaits qui se soldent régulièrement par des morts d’hommes et des blessés», affirme le journal. Face à tout cela, il était important que le chef d’état-major des armées aille s’enquérir de la situation sécuritaire de cette région.

Pour trouver des solutions à tous ces problèmes, René Claude Meka a prescrit, «la collaboration avec les forces de sécurité et le renforcement du renseignement prévisionnel dans les camps de réfugiés, afin d’extirper d’éventuels malfrats qui s’y dissimuleraient. Il était également question pour lui, d’apprécier l’arsenal sécuritaire déployé pour assurer la sécurité au niveau des frontières; de voir si les hommes sont en place, et dans quelles conditions ils remplissent leur mission», note notre confrère.

En fin de visite dans cette région, René Claude Meka a rassuré à la presse que «nous contrôlons de près la situation sur le terrain».

Source: Cameroon-info.net

Téléchargez notre application Android
Partagez avec vos amis

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here