Partagez avec vos amis

Le jeune centrafricain ITA et l’Ambassadeur Itinérant Albert Roger Milla,le 11 juillet 2019 au siège de Weccare Foundation à Yaoundé

Dans un reportage de Canal 2 International de juillet 2019, l’on voit Son Excellence Roger Albert Milla rendant visite à un jeune pygmée centrafricain du nom d’Ita, victime du Noma. Dans ce reportage, l’on y aperçoit également un inconnu du Camerounais lamda, mais bien connu en Belgique, surtout dans le milieu humanitaire, pour ses arnaques : M. Jean Baptiste Dieumo. Et dans ce reportage, l’on remarque surtout l’instrumentalisation d’un jeune homme, Ita. Il est utilisé ici, et sera utilisé ailleurs par la suite, pour une grosse campagne de collecte de fonds. Et derrière cette grosse campagne, une de plus, une de trop, se terre un habitué de l’arnaque humanitaire. Un Camerounais résidant en Belgique, Jean Baptiste Dieumo.

Interdit de poursuivre ses collectes illicites en Belgique avec son ancienne association dénommée STOP NOMA, il crée en janvier 2019 une association en France, NOMA FUND et entreprend de se terrer derrière les non moins prestigieux Lions Indomptables, respectés, adulés et mondialement reconnus que sont SE Albert Roger Milla et Joseph Antoine Bell. A leur décharge, il convient de relever que Roger Milla et Joseph Antoine Bell ignorent tout du passé peu glorieux dans le milieu humanitaire de Monsieur Dieumo. Il fera ainsi de Roger Milla le Président de Noma Fund, et de Joseph Antoine Belle le Trésorier. Cet article les informe, au même titre qu’il met en garde tous ceux qui s’apprêtaient à soutenir le projet de NOMA FUND, en commençant par la collecte prévue à Paris ce 17 septembre 2019.

Puisque Monsieur Dieumo n’a jamais pris en charge un seul cas de Noma depuis la dizaine d’années qu’il intervient dans ce secteur, il utilise les photos et les histoires de pauvres victimes qu’il capte ça et là. Cette fois, il compte utiliser l’image de Ita : https://www.nomafund.org/qu-est-ce-que-le-noma. Dans la rubrique « qu’est-ce que le noma ? », y figurent des photos de Ita.

Il avait pourtant été sollicité pour contribuer à la délivrance du passeport de ce dernier pour son évacuation en Suisse, et après de fausses promesses, il ne le fera pas. C’était alors en 2017, il ne réapparaît auprès de Ita que deux ans plus tard, pour tirer profit du travail abattu par de centaines de petites mains dont il ignore jusqu’au nom de la Dame qui l’aura opéré et suivi pendant 13 mois en Suisse.

Terré derrière les très respectables Roger Milla et Joseph Antoine Bell , il pourra agir en toute quiétude. Mais il faut que Roger Milla et Joseph Antoine Bell sachent dans quelle arnaque ils s’embarquent. Et pour qu’ils le comprennent, et afin qu’ils ne disent pas n’avoir pas été informés au préalable, il suffit de lire :

1. Les Procès-verbaux des réunions de la Fédération Internationale de lutte contre le Noma :

https://www.windsofhope.org/attached_file/componentId/kmelia2/attachmentId/1302/lang/fr/name/PV%20AG%20FINN%202016.pdf (Lire Point 5)
http://www.nonoma.org/wp-content/uploads/2016/11/Give-Wisely-asbl-Conclusions-contact-Mr-Dieumo-30-08-2016-Stop-Noma.pdf
2. différents articles sur les arnaques organisées par M. Dieumo, à travers les différentes associations qu’il a créées en Belgique, avant de créer Noma Fund et embarquer Roger Milla et Joseph Antoine Bell :

https://www.fundraisers.be/index.php/actu-belgique-menu/27-actualites/actu-belgique-categ/624-asblstopnoma-art : (Histoires belges, Arnaque de rue : Faux Van Gogh, faux humanitaire)
https://www.levif.be/actualite/belgique/stop-noma-la-recolte-sans-fond-s/article-normal-688695.html: (Stop Noma, la récolte sans fond(s) )
Ainsi, que Roger Milla, Joseph Antoine Bell et tous ceux qui s’apprêtent en toute bonne foi de s’embarquer dans cette aventure, sachent qu’ils s’apprêtent à faire partie d’un réseau d’escroquerie orchestré depuis un peu plus d’une décennie. Continuer à soutenir M. Dieumo après avoir pris connaissance de tout son passif dans l’arnaque humanitaire pourrait être jugé par la postérité comme étant de la complicité.

L’histoire de Ita

C’est l’histoire d’un jeune pygmée centrafricain Aka, qui se faisait familièrement appeler Ita (frère), par son entourage.

En janvier 2005, ce jeune homme devait avoir à peine 5 ans. Cette photo est alors prise dans un petit village entre Mbata et Mokinda, dans la Lobaye en République Centrafricaine. Objectif annoncé : collecter des fonds pour soutenir la lutte contre le Noma. Des fonds seront effectivement levés, la preuve, cette photo était une page des centaines de milliers de calendriers qui avaient alors été confectionnés pour les besoins de la cause. 14 ans plus tard, cette photo est encore affichée dans certaines formations sanitaires en Centrafrique.

12 ans plus tard, Ita qui avait été « rel’ché » après la photo sera découvert par un Camerounais, un Camerounais de passage dans un bosquet près de Mbata. Il était devenu le jeune homme ci-dessous, au visage ravagé. La maladie avait fini par ravager son nez et toute la partie supérieure de son visage.

Afin de mieux comprendre ce qui se passera par la suite, bien vouloir :

regarder la vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=8vXqdMh9vbk&t=465s
Cette vidéo présente le reportage fait par Alain Kalabang de Urgences Plus à Vision 4. Dans ce reportage, celui qui a découvert Ita sollicitait la contribution des Camerounais pour venir en aide à Ita.

lire le Ppt attaché : qui présente de façon imagée toutes les étapes de l’histoire de Ita regarder la vidéo attachée (reportage télé) : c’est le reportage de Canal 2 International dans lequel Roger Milla et Dieumo rendent visite à Ita

Monsieur Jean Baptiste DIEUMO utilise aujourd’hui l’image de Ita en vue d’organiser une nouvelle fois une levée de fonds à Paris le 17 septembre. Des fonds qui risqueraient de subir le même sort que tous les fonds qu’il a réussi à lever depuis une dizaine d’années, sans jamais prendre en charge une seule victime du noma.

Source: lescoopsdafrique.com

Téléchargez notre application Android
Partagez avec vos amis

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here