Partagez avec vos amis

Des opposants qui seraient issus de la diaspora camerounaise annoncent des manifestations samedi prochain à Genève où le couple Biya séjourne depuis le 23 juin dernier.

Les organisateurs font savoir qu’ils souhaitent demander à la Suisse, le départ du couple Biya vers le Cameroun qu’il n’avait pas quitté depuis plus de 9 mois.

Les services de la présidence de la République du Cameroun n’ont pas donné les raisons du séjour du couple présidentiel en Suisse.

Bagarre

Le 24 juin dernier en mi-journée, une bagarre à l’hôtel Intercontinental où séjournerait le couple présidentiel camerounais a opposé des manifestants au service d’ordre de Paul Biya.

Selon la police locale citée par la presse Suisse une quarantaine de personnes ont investi les lieux un peu avant midi.

Les opposants, qui seraient issus de la diaspora, ont pénétré dans l’établissement malgré un dispositif de sécurité déployé autour et dans l’hôtel, qui les a arrêtés sans ménagement, lit-on dans la tribune de Genève.

La direction de l’établissement a appelé la police à midi, et plusieurs voitures sont arrivées dans la foulée, dont celles de la brigade de sécurité publique. «Les quarante personnes ont été identifiées et priées de partir», poursuit le journal.

En 2017, une action similaire avait eu lieu à l’Intercontinental.

L’ambassadeur du Cameroun en Suisse a mis en garde les manifestants anti-Biya.

L’ambassadeur indique que «les militants du RDPC,, ne donneront plus l’occasion à ses bandits de venir perturber le séjour du grand camarade à Genève».

Les partisans du pourvoir de Yaoundé, regroupés au sein de la section Suisse du Rassemblement Démocratique du Peuple camerounais (Rdpc, au pouvoir) ont également annoncé des manifestations pour montrer leur soutien au régime et s’opposer à ce qu’ils qualifient d’attaques contre le président de la République.

Source: camerounweb.com

Téléchargez notre application Android
Partagez avec vos amis

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here