Partagez avec vos amis

Maille à partir avec la justice américaine, cette camerounaise pourrait être sommée de quitter le pays de Donald Trump.

Elle est en ce moment, apprend-on, entre les mains de la police en charge de l’immigration. Ainsi donc, pour éviter de se faire renvoyer au Cameroun compte tenu du fait qu’elle n’est pas citoyenne américaine, Nadialy Bams, très active sur les réseaux sociaux, aurait affirmé à ses geôliers qu’elle est membre du parti d’opposition MRC, dont le leader et de nombreux partisans sont réprimés par les autorités camerounaises, renseigne Cameroun-Info.Net.

Mais sauf que le directoire du MRC conteste toute appartenance de l’expatriée à la formation politique d’opposition. « Nadège-Lyliane MBANGO LOBÈ alias Nadialy Bam’s ne figure pas dans les registres du MRC comme militante encartée. Elle n’a jamais d’ailleurs eu de sympathie pour ce parti dont il lui est même arrivé de demander la dissolution. Elle ne saurait donc se prévaloir de la qualité de militante pour tenter d’échapper à une mesure d’expulsion des USA », écrit dans une mise au point le trésorier national adjoint du MRC Thierry Okala Ebode.

Sur les réseaux sociaux, les militants du MRC accusent Nadialy Bams, d’avoir régulièrement pris de positions dures et très défavorables à l’endroit du parti de Maurice Kamto : « Kamto que je connais est un homme de paix et d’amour. Insulter le MRC, calomnier Kamto et se servir de lui pour se sauver, il ne t’en voudra pas. Sauf que Biya que tu soutiens est confirmé comme tyran. Au MRC on n’est pas rancuniers. Je prie Dieu que tu t’en sortes, toi ma sœur », écrit Mathieu Youbi , administrateur du groupe Facebook Le Cameroun c’est le Cameroun (LCCLC)

Source: 237actu.com

Téléchargez notre application Android
Partagez avec vos amis

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here